Un cœur brisé peut causer autant de dommages qu’une crise cardiaque,selon une étude

 

 

La plupart d’entre nous souffriront de chagrin au moins une fois dans nos vies – et nous connaîtrons à quel point cela peut être terrible, physiquement aussi bien qu’émotionnellement. Mais si pour la majorité des gens, le terme «cœur brisé» est purement métaphorique, pour certains, il peut signifier une condition médicale avec des symptômes semblables à une crise cardiaque réelle.

 

Le stress émotionnel intense peut causer autant de dommages au cœur qu’une attaque cardiaque, affirment des chercheurs britanniques. Au moins 3 000 adultes au Royaume-Uni souffrent chaque année de «syndrome du cœur brisé» – ou takotsubo – mais le nombre réel peut être encore plus élevé. La condition a été reconnue pour la première fois au Japon dans les années 1990. Le terme «takotsubo», qui signifie pot de pieuvre, est destiné à décrire la forme défigurée d’un cœur brisé.

Il est généralement déclenché par un deuil et se produit lorsque le stress de l’événement provoque l’étourdissement et l’affaiblissement du muscle cardiaque. Mais jusqu’à présent, les médecins avaient supposé que les dégâts étaient temporaires et finiraient par guérir avec le temps.

Mais les chercheurs de l’Université d’Aberdeen ont découvert que la condition affaiblit de façon permanente le cœur, semblable à une crise cardiaque.Dans l’étude la plus longue menée jusqu’ici, ils ont suivi 37 patients avec takotsubo pendant une moyenne de deux ans.

Ils ont effectué des échographies régulières et de l’imagerie par résonance magnétique des cœurs brisés et ont découvert que les dommages étaient présents longtemps après l’événement qui a déclenché la condition. Beaucoup de patients se sont fatigués très facilement et étaient incapables de faire de l’exercice même si les médecins avaient supposé qu’ils se rétabliraient.

Les chercheurs ont déclaré que les patients devraient se voir offrir les mêmes médicaments qu’on donne à  ceux dont le cœur a été endommagé par une crise cardiaque. Ils ont présenté leur étude pendant le week-end lors des sessions scientifiques de l’American Heart Association à Anaheim, en Californie

Dr Dana Dawson, chercheur principal de l’Université d’Aberdeen, qui a dirigé la recherche, a déclaré: «Il est de plus en plus reconnu que le takotsubo est plus commun que nous le pensions à l’origine.

“Il s’agit de la plus longue étude de suivi sur les effets à long terme du takotsubo et elle montre clairement les effets néfastes permanents sur les cœurs de ceux qui en souffrent»

«Ces patients sont également incapables de faire de l’exercice et subissent la fatigue  plus facilement »

«Notre recherche montre que le takotsubo doit être traité avec la même urgence que tout autre problème cardiaque, et que les patients peuvent avoir besoin d’un traitement continu contre ces effets à long terme »

Comments

comments

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *