Côte d’Ivoire : le Président de la BAD dénonce les difficultés d’accès à la terre, qui plombent l’agriculture

 

 

Le président de la Banque africaine de développement (BAD), Dr Akinwumi Adesina (photo), a fustigé, ce mardi 28 novembre 2017, à Abidjan, les conditions souvent pénibles d’accès aux terres agricoles, en Afrique. Il s’exprimait à la tribune du premier Forum «Leadership pour l’agriculture » (L4Ag) qu’organise son institution en collaboration avec Grow Africa et l’Initiative for Global Development (IGD).

« Le système foncier actuel appauvrit la terre. Il faut des droits fonciers sécurisés en Afrique, des titres fonciers pour les femmes pour bénéficier des terres. L’agriculture africaine est la moins mécanisée, le continent regorge de beaucoup de pauvres agriculteurs qui utilisent la houe et la machette. Il faut qu’on se modernise, il faut qu’on ait des agriculteurs jeunes et éduqués », a-t-il notamment déclaré, selon des propos rapportés par Koaci.

Et de rappeler que 300 millions de personnes sont mal nourries en Afrique, alors que sur les 600 millions d’hectares de terres dans les zones de savane, 400 millions sont exploitables et seulement 40 millions sont cultivés.

 

Agence éco-finance

Comments

comments

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *