Twitter: Donald Trump se trompe de cible en voulant s’adresser à Theresa May

 

 

Le président Donald Trump s’est trompé de cible, mercredi 29 novembre. Voulant s’adresser à la première ministre britannique sur son compte twitter, il a écrit à une homonyme. Il a effacé le message une vingtaine de minutes plus tard et a pu s’adresser à sa cible.

Donald Trump et les boulettes font un. Le mercredi 29 novembre le président américain a voulu lancer une pique à Theresa May sur Twitter mais, s’est trompé de cible. Pensant s’adresser à la première ministre, il a envoyé un message à une homonyme. La Britannique victime de ce mépris attend désormais « des excuses » de la Maison Blanche

« C’est incroyable de penser que l’homme le plus puissant du monde a réussi à appuyer sur le mauvais bouton », a réagi auprès de l’agence Press Association Theresa Scrivener, une citoyenne britannique de 41 ans installée à Bognor, sur la côte sud de l’Angleterre.

La veille, le président américain avait tweeté : « @Theresamay ne vous focalisez pas sur moi, focalisez-vous sur le terrorisme islamique radical destructeur à l’intérieur du Royaume-Uni ». Il s’en prenait ainsi à la Première ministre britannique qui avait qualifié d’« erreur » son retweet de vidéos postées par un parti britannique d’extrême droite Britain First. Sauf que le compte de la destinataire n’est pas celui de la Première ministre.

« J’attends désormais un appel et des excuses de la Maison Blanche », a dit Theresa Scrivener. « Mais je suis contente qu’il ne m’ait pas contactée pour m’annoncer qu’il allait déclarer la guerre à la Corée du Nord », s’est-elle amusée.

Avec un compte Twitter qui n’a que six abonnés. Elle a reçu plusieurs messages suite à l’erreur de Trump. La majorité provenait des américains qui s’excusaient pour leur président. « C’était un peu irréel. J’ai fini par en rire, mais je ne pouvais plus quitter ma maison : j’étais inondée d’appels de la presse du monde entier », a-t-elle expliqué.

Ce n’est pas la première erreur du genre du président américain.En janvier, il avait rendu hommage à une habitante de Brighton en tweetant « @Ivanka Trump est fantastique », alors qu’il voulait parler de sa fille.

Comments

comments

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *