Voici pourquoi ceux qui ont été infidèles au moins une fois, le feront encore!

 

 

Un vieil adage «une fois infidèle, toujours infidèle» semble être vrai. Selon une nouvelle étude, les personnes qui ont été infidèles dans le passé sont beaucoup plus susceptibles de l’être à nouveau – par rapport à ceux qui ont toujours été fidèles.
Les chercheurs soutiennent leur thèse, par le fait que l’infidélité désensibilise le cerveau aux émotions négatives liées au mensonge, et fait que le cerveau devient immunisé contre le mensonge. Selon l’étude, sans le savoir, un cercle vicieux s’enclenche dans notre cerveau, car plus on ment, et plus cet organe « prend goût » au mensonge ! Voilà comment l’on peut passer de petits mensonges de rien du tout à des plus gros qui permettent d’enfouir les précédents

Par conséquent, même si un infidèle se sent coupable d’avoir mentir la première fois, il est moins susceptible de ressentir le même niveau de regret la prochaine fois.

L’étude a été publiée dans la revue Nature Neuroscience. Le co-auteur de cette étude, Neil Garrett, psychologue au Collège universitaire de Londres, a déclaré à Elite Daily:

 »Ce que notre étude et d’autres en annexe proposent, c’est un facteur puissant qui nous empêche de tromper, c’est notre réaction émotionnelle à cela, comment nous nous sentons essentiellement et le processus d’adaptation réduit cette réaction, ce qui nous permet de tromper davantage.
Avec les infidèles en série, il se pourrait qu’ils aient initialement mal à tromper, mais ils ont tellement trompé qu’ils se sont adaptés à ce mode de vie, et ne se sentent plus mal en trichant.

Lorsque nous trompons quelqu’un, la partie du cerveau qui régule l’émotion – appelée l’amygdale – est activée, et nous pouvons éprouver de la honte ou de la culpabilité au départ.

Comments

comments

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *